Itémedical sur la sécurité des médications

Pourquoi maintenant?

Une étude réalisée par l'Utrecht Institute for Pharmaceutical Sciences a indiqué qu'il y avait déjà en 2006 chaque année 16 000 Hospitalisations évitables et des centaines de décès résultant d'une mauvaise utilisation des médicaments.

Mesures

Tant sur le terrain que du point de vue de l'inspection, l'on est maintenant critique quant à la prescription, à la préparation et à l'administration des médications. Au Pays-Bas, l’inspection considère l'utilisation de systèmes de contrôle des médications comme étant un élément d'une administration des soins réfléchie. Et avec raison. En 2011 déjà, le CBO a signalé dans une série d'hôpitaux une réduction de 80 % du nombre d'erreurs médicales chez des patients de plus de 65 ans par l'introduction d'un protocole standard de vérification des médications. Le KNMG a ensuite publié en septembre 2013 la directive sur la Prescription électronique. Depuis le 1 janvier 2014, les médecins et autres prescripteurs ne peuvent plus prescrire des médicaments que par voie électronique. Cela implique l'instauration d'un système automatisé qui signale les situations dangereuses lors de la prescription des médications. Les situations dangereuses sont par exemple des doubles médications, des contre-indications, des interactions avec d'autres médicaments et des réactions d'hyper-sensibilité.

Sécurité des médications aux soins intensifs

Le Module d'interaction MediScore (MIM) est un exemple d'un tel système de contrôle de médication. Ce module contrôle la médication qui est prescrite dans MetaVision pour éviter les doubles médications et les interactions sur la base de la norme G. Cette norme néerlandaise contient toutes les médications connues aux Pays-Bas et toutes les interactions. Comme la norme G est destinée à tous les soins de santé, il peut arriver que le niveau d'interaction proposé dans la norme G ne convienne pas à la politique des soins intensifs. Il est donc possible d'adapter le niveau d'interaction pour le module MIM de MediScore dans des cas spéciaux par département. Il est également possible de n'afficher les messages que lorsque le niveau d'interaction dépasse un certain seuil. MIM peut en outre être couplé au système de prescription électronique (SPE) de l'hôpital. Cela donne dans le SPE un aperçu complet des médications prescrites et administrées. L'institution est dès lors conforme aux exigences de l'IGZ et les spécialistes donnent toutes les informations et les outils pour une prescription correcte des médications.

Pour plus d'informations sur le MIM de MediScore ou sur la liaison des médications de MetaVision, prenez contact avec nous ou consultez notre portefeuille de produits.

Gerelateerde producten

Infos

MetaVision aux clinique Saint-Joseph d’Arlon
13-10-2016

MetaVision aux clinique Saint-Joseph d’Arlon

Lire plus
10 Bougies pour MetaVision
19-02-2016

10 Bougies pour MetaVision

Lire plus
AZ Groeninge est allé live
20-01-2016

AZ Groeninge est allé live

Lire plus
Plus d'infos ›